25 films français sélectionnés au Festival international du film à Haïfa

Israël | Haïfa | Festival

-

Le 15 octobre a démarré la 32ème édition du Festival international du film à Haïfa. L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël sont partenaires de cet événement. Le Festival projette cette année pas moins de 25 films français (ou réalisés en co-production) et propose avec l’Institut français d’Israël une soirée française le 17 octobre.

Le 15 octobre s’est ouvert le 32ème Festival international du film à Haïfa dans l’auditorium Rappaport en présence de Miri Regev, ministre israélienne de la culture, Yona Yahav, maire de Haïfa, Pnina Blayer, directrice artistique du Festival, Catherine Crosnier, consule de France à Haïfa et Barbara Wolffer, conseillère culturelle de l’Ambassade de France en Israël. Lors de la cérémonie d’ouverture, a été projeté le film franco-italien Folles de joie de Paolo Virzi en présence de l’actrice principale du film, Valeria Bruni Tedeschi.

Le 17 octobre a lieu une soirée française au cours de laquelle est projeté le film de Lola Doillon, Le voyage de Fanny , en présence de la réalisatrice et de Fanny Benamy, 87 ans, dont la vie a inspiré l’histoire du film, celle d’une petite fille de 12 ans, livrée à elle-même depuis que ses parents ont été déportés et qui parcourt la France occupée de la 2e guerre mondiale, avec huit autres enfants, pour rejoindre la frontière suisse. Fanny benamy vit désormais en Israël.

Illust: Lola Doillon. Photo, 36.2 ko, 427x531
Lola Doillon. Photo : Unifrance Films
Unifrance Films

Jusqu’au 24 octobre, le public israélien peut découvrir ou re-découvrir 25 films français ou réalisés en co-production avec la France sélectionnés par le Festival dont Elle de Paul Verhoeven avec Isabelle Huppert, trois fois nominés à Cannes, qui est projeté en présence du producteur du film, Saïd Ben Saïd, invité d’honneur de Festival, Personal Shopper d’Olivier Assayas, qui a reçu le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2016, Boomerang de François Favrat et Médecin de campagne de Thomas Lilti avec François Cluzet. Le Festival est aussi l’occasion de revoir des films français classiques dans leur version restaurée dont Paris nous appartient de Jacques Rivette (1958) et de découvrir le documentaire réalisé par Grégory Monro, également invité d’honneur de Festival, qui présente Jerry Lewis : le clown rebelle . A noter, la projection du dernier film du réalisateur franco-israélien Raphael Nadjari Mobile étoile , en compétition dans la sélection des films israéliens.

Illust: Saïd Ben Saïd. Photo, 42.3 ko, 402x600
Saïd Ben Saïd. Photo : Unifrance Films
Unifrance Films

Par ailleurs, le Festival propose "le Pitching Forum Project" : le 19 octobre, professionnels de la production et de la distribution, sont invités à participer à une journée de pitching au cours de laquelle sont présentés 14 projets de films ou documentaires israéliens. "Le Pitching Forum Project" qui s’adresse avant tout aux professionnels du cinéma est destiné à encourager les accords de co-production. Une co-production franco-israélienne est d’ailleurs pitchée au cours de cette journée : le film Love their Neighbors co-produit par la productrice française Sophie Dulac. Le producteur français Saïd Ben Saïd participe à cette journée (sous réserve).

Tous les films français projetés dans le cadre du festival sont sous-titrés en hébreu.

Liens utiles