Accès rapide :

"La Gestion des feux et de la biodiversité dans les aires protégées du Cerrado", 25ème Café scientifique de Brasília

Tous les deux mois le service de Coopération scientifique et universitaire de l’Ambassade de France au Brésil organise des cafés scientifiques sur des thématiques diverses avec l’aide de ses partenaires français locaux : l’IRD, le CIRAD et l’Alliance française de Brasília.

Lundi 5 octobre, la 25ème édition des Cafés Scientifiques de Brasília a eu lieu au sein du restaurant français Daniel Briand. Ce café fait également parti du cycle d’événements de vulgarisation scientifique "La Caravane du climat au Brésil : direction la COP21 à Paris !", qui s’inscrit dans le cadre de la préparation de la COP21, qui se déroule à Paris en décembre 2015.

La thématique de ce café était orientée sur la question de la gestion des feux et de la biodiversité dans les aires protégées du Cerrado. Le Cerrado est un biome de type savane tropicale présent autour de Brasília dans le District Fédéral (DF) et qui est particulièrement sujet au feu. La terrasse du restaurant a donc accueilli un public venu en nombre écouter les interventions de trois spécialistes sur la question :

  • Ludivine Eloy – Docteur en géographie de l’Université Paris III, est chercheuse du CNRS et actuellement détachée au Centre de Développement Durable (CDS) de l’Université de Brasília (UnB), pour réaliser des recherches sur les interactions entre les pratiques locales d’utilisation du feu pour l’agriculture et les politiques environnementales du Cerrado.
  • Isabel Schmidt – Docteur en botanique de l’Université d’Hawaï, a été analyste à l’Institut brésilien de l’Environnement et des Ressources naturelles renouvelables (IBAMA) et est actuellement professeur adjointe au sein du département d’Écologie de l’UnB. Ses recherches portent sur l’Écologie appliquée à la conservation, avec un focus sur la gestion des feux dans le Cerrado.
  • Carla Guaitanele – Analyste environnementale, elle a coordonné le programme "Agenda environnemental dans l’administration publique" au sein du corps des pompiers militaires du DF. Aujourd’hui, elle travaille au sein de l’Institut Chico Mendes de conservation de la biodiversité comme directrice du Parc National de la Chapada dos Veadeiros.

Les trois interventions, ont permis de partir d’un point de vu général sur la question de la gestion des feux dans le monde, à l’aide d’exemples en France ou en Afrique du Sud notamment, pour arriver sur le cas spécifique du Cerrado dans le DF. Certains préjugés sont tombés. En effet, après des années de volonté d’appliquer une politique de "Feux zéro", des expérimentations de feux de basse intensité et maîtrisés ont été mis en place sur le concept de mosaïques ou de bandes, afin de limiter l’apparition de méga-incendies. Dans la Chapada dos Veadeiros, ce nouveau type de politique de gestion des feux a été en effet lancé, suite à la survenue d’un de ces méga-incendies en 2010, atteignant pas moins de 68% du parc. Pour autant, ces nouvelles politiques doivent être maîtrisées en concertation avec tous les acteurs impliqués tels que les propriétaires agricoles, les chercheurs, les pompiers et les gestionnaires d’aires protégées, afin de ne pas entraîner des résultats plus désastreux encore.

De nombreuses questions du public ont suivi, coordonnées par le journaliste Adriano de Angelis, alors convié à cet événement comme modérateur.

Liens utiles



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017