Accès rapide :

  • Augmenter la taille de la police
  • Réduire la taille de la police
  • Ajouter notre Fil RSS

CFI participe à la montée en puissance de l’industrie des séries télévisées en Afrique subsaharienne

Burkina Faso | Cameroun | Ghana | Ouagadougou | Formation 1er juillet 2012 - 31 juillet 2014
Partager
Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
Partager sur Google Plus

À l’occasion du FESPACO, festival panafricain du cinéma et de la télévision, qui se déroule jusqu’au 1er mars 2013 à Ouagadougou au Burkina Faso, CFI met un coup de projecteur sur son programme de formation à la fiction télévisée "L’Afrique en séries", mené pendant deux ans avec le concours d’ACP cultures+.

L’audiovisuel africain arrive à pleine maturité

Le continent africain n’a jamais produit autant d’images de lui-même (séries de fiction, documentaires et même information), du fait des nouveaux outils numériques, du choix des téléspectateurs et de la multiplication des nouveaux diffuseurs. Cependant, les programmes produits sont encore techniquement faibles, ce qui limite leur potentiel de circulation en dehors de leurs frontières nationales. Cette dynamique récente lève beaucoup d’espoirs mais oblige à relever un défi : la formation massive de personnels qualifiés pour développer les vocations et accroître la technicité.

À cet égard, le soutien à la production et à la circulation de productions africaines constitue une composante prioritaire de l’action de CFI sur le continent.
"Au-delà de la coopération avec les médias et professionnels africains de l’information, CFI travaille également au quotidien dans le domaine de la fiction avec comme objectif de faire monter en compétence tous ceux qui interviennent dans la fabrication des programmes, afin d’améliorer le rendu final. Notre cycle de formations "L’Afrique en séries" en est l’illustration concrète". explique Etienne Fiatte, directeur général de CFI.

"L’Afrique en séries" : un programme complet de formations au service de la fiction télévisée africaine

CFI a lancé en juillet 2012 "L’Afrique en séries", cycle de formations visant à améliorer la qualité des fictions télévisées africaines à travers la professionnalisation des postes techniques clés (réalisation, image, son, montage et mixage). Objectif : que les meilleures séries africaines atteignent les standards internationaux indispensables à leur circulation internationale.

"L’Afrique en séries" entend également favoriser le développement d’un tissu industriel audiovisuel local, générer des échanges de bonnes pratiques entre professionnels africains tout en associant des jeunes en formation à des productions. Le programme s’étale sur deux ans et inclue 12 ateliers de formation qui touchent au total une centaine de techniciens dans trois pays : Ghana, Cameroun et Burkina Faso.

Actuellement, CFI organise à Ouagadougou les troisième et quatrième sessions de "L’Afrique en séries". Après le mixage et le cadre, la réalisation est approfondie par les experts de CFI : Christophe Andréi, réalisateur de "Plus belle la vie" mais aussi de "Maguy" ou encore "Marc et Sophie", et Mathieu Danielo, assistant-réalisateur sur "Plus belle la vie", "Le jour où tout a basculé" et sur plusieurs fictions sont les intervenants principaux. Un atelier de compte-rendu d’étape constitue l’épisode quatre de la formation.

"Ce programme est la réponse de CFI à un appel à proposition ACP cultures+, coordonné par le Secrétariat des États ACP et financé par l’Union Européenne. 500 000 euros sont engagés par CFI dont 350 000 sur financement ACP. Déjà en 2011, CFI avait collaboré avec ACP cultures+ en lançant la Journée de la Télévision Africaine. Cette initiative s’est depuis autonomisée et pérennisée sans soutien européen. Sa troisième édition aura lieu le 8 mars en direct de Tananarive à Madagascar," conclut Etienne Fiatte.

Liens utiles :
- Canal France International
- CFI sur Twitter : @CFImedias
- CFI sur Facebook
- ACP cultures+ (Programme ACP-UE d’appui aux secteurs culturels ACP)


MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014