Comment enseigner la Shoah dans les Balkans ?

Macédoine (ARYM) | Skopje | Partenariat

-

Une coopération entre le Mémorial de la Shoah à Paris et le Mémorial de l’Holocauste à Skopje : 35 professeurs d’histoire macédoniens de l’enseignement secondaire ont pu croiser leurs analyses sur les questions relatives au travail sur la mémoire, à l’occasion d’un séminaire consacré à "l’approche historique de l’Holocauste et des crimes de masse dans les Balkans", appuyé par le ministère de l’Éducation macédonien et le programme Europe des citoyens.

Des historiens venus de Suède, de Belgrade et de France, Georges Bensoussan du Mémorial de Paris, Johann Chapoutot et Yves Ternon de la Sorbonne, Nadège Ragaru du CERI, ont présenté cet enjeu pédagogique fondamental pour l’Europe. La sensibilisation en Macédoine est particulièrement importante alors que l’ensemble de la communauté juive a été déportée et exterminée à Treblinka en mars 1943.

Comment transmettre cette mémoire aux jeunes générations ?

Quel rôle et quelles responsabilités pour l’enseignant dans la prise de conscience, et son prolongement, au-delà des derniers témoins ?

Le séminaire est le premier chapitre du partenariat entre les deux institutions qui ont signé en mars 2015 un Mémorandum avec pour ambition d’y faire participer le plus grand nombre de pays de la région des Balkans. Il donne lieu à des expositions, des colloques et un travail scientifique croisé sur l’histoire de la Shoah dans les Balkans.

Illust: Le Mémorial des (...), 85.7 ko, 400x268
Le Mémorial des Juifs de Macédoine. Photo : DR
Le Mémorial des Juifs de Macédoine
Illust: Le Mémorial des (...), 124.2 ko, 400x268
Le Mémorial des Juifs de Macédoine - intérieur. Photo : DR
Le Mémorial des Juifs de Macédoine

Liens utiles