Accès rapide :

  • Augmenter la taille de la police
  • Réduire la taille de la police
  • Ajouter notre Fil RSS

Créer un nouvel espace de rencontre, d’entente et d’échange entre l’Allemagne et la France : TRANSFABRIK 2013

dans le cadre des 50 ans du Traité de l’Élysée

Allemagne | France | Berlin | Hambourg | Essen | Paris | Metz | Brest | Sarrebrück | Coopération culturelle 11 mars 2013 - 23 juin 2013
Partager
Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
Partager sur Google Plus

Sous l’impulsion de l’Institut français, et avec le soutien du Goethe-Institut, 11 lieux de renommée internationale s’associent pour mettre en place un projet de coopération culturelle de grande envergure. L’originalité de TRANSFABRIK est de partir des lieux et des sensibilités artistiques de leurs directeurs pour créer un nouvel espace de rencontre, d’entente et d’échange entre l’Allemagne et la France dans le domaine du spectacle vivant.

6 modules, 7 villes, 11 partenaires, 1 création originale présentée lors de chaque étape, 70 représentations, des étudiants de France et d’Allemagne documentant le projet, 1 plateforme internet, 4 ateliers franco-allemands, 1 édition bilingue et 1 projet au cœur des célébrations du cinquantenaire du Traité de Élysée.

TRANSFABRIK s’articule autour de deux axes :

Une dynamique de programmation

Chaque partenaire a programmé dans son module TRANSFABRIK des artistes de France et d’Allemagne issus des arts de la scène et dont le travail abolit les frontières entre les disciplines artistiques. Les directeurs ont nourri par leurs envies et leurs conseils la construction singulière de la programmation de chacun des lieux. Ces échanges ont donc favorisé la circulation d’artistes entre les deux pays. Une œuvre originale, symbole du projet, a été créée pour l’occasion et diffusée lors de chaque module. L’artiste Laurent Chétouane travaille actuellement à l’élaboration d’un duo chorégraphique avec, comme point de départ dramaturgique, la notion des "Politiques de l’amitié" soulevée par Jacques Derrida.

Une dynamique de réflexion

Placée sous la responsabilité d’Yvane Chapuis et de Franz Anton Cramer et construite en lien avec des universités des deux pays, elle permet à 16 étudiants d’aborder et de formuler les enjeux artistiques et théoriques de ce projet de coopération. Ils participent de mars à juin à un ensemble de rencontres, d’interventions thématiques et de séances d’écriture autour des questions clés soulevées.

Cette dynamique a pour intérêt à la fois de fabriquer le contenu inhérent à cette expérience singulière et de permettre d’accompagner de futurs auteurs, journalistes ou médiateurs pour la culture dans la construction de leur regard critique.

Les étudiants, ainsi que les intervenants publient, sur toute la durée du projet, les résultats de leur réflexion sur le site internet www.transfabrik.com. Enfin, une série d’entretiens réalisés avec tous les directeurs artistiques impliqués permet de questionner les pratiques de programmation au regard des spécificités françaises et allemandes. Les éléments collectés dans le cadre des ateliers et des entretiens sont mis en perspectives dans une publication bilingue à paraître en novembre/décembre 2013 en clôture de ce projet.

Illust: , 26 ko, 520x390

TRANSFABRIK s’inscrit dans le cadre des célébrations officielles de l´Année franco-allemande / Cinquantenaire du Traité de l’Élysée. TRANSFABRIK, projet initié par l’Institut français en coopération avec le Goethe Institut et avec le soutien du Hauptstadtkulturfonds Berlin, du ministère des Affaires étrangères, du ministère de la Culture et de la Communication et de l’OFAJ. Il reçoit également le soutien de Total et de la SACD.

Liens utiles :
- Institut français d’Allemagne
- TRANSFABRIK 2013
- page Facebook Transfabrik 2013
- le site officiel de l’"Année franco-allemande - cinquantenaire du Traité de l’Élysée"
- le hashtag de l’Année franco-allemande sur twitter : #Elysee50


MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014