5ème édition du Festival Livres en scène

Israël | Tel-Aviv | Littérature

-

Organisé par l’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël qui en est le fondateur, le festival Livres en scène s’offre une cinquième édition ! Au programme : la célébration du centenaire Dada au musée Marcel Janco à Ein Hod le 22 novembre et 4 représentations exceptionnelles sur la scène du Théâtre Cameri de Tel Aviv les 23, 24 et 26 novembre.

Le Festival Livres en scène propose de redécouvrir la littérature par la lecture à haute voix d’extraits de romans de langue française et hébraïque, servie par des acteurs israéliens et français, et traduits simultanément dans les deux langues. Événement littéraire majeur, réalisé grâce à une coopération remarquable entre les éditeurs et les traducteurs des deux pays, nombreuses sont les publications inédites mises en lumière par le Festival qui a su susciter l’engouement des spectateurs francophones et israéliens et celui des médias lors de ses précédentes éditions.

Cette année, Livres en scène reçoit pour la première fois les acteurs français Sylvie Testud et Samir Guesmi ainsi que les poètes Serge Pey et Chiara Mulas. Fruit d’une coopération inédite avec l’Institut culturel roumain, le Festival reçoit également la comédienne franco-roumaine Ioana Tomsa et le poète Nicolae Tzone.
5 spectacles sont proposés, qui mettent chacun l’accent sur un thème majeur de la littérature - les Femmes, l’Amour - avec cette année un hommage rendu au centenaire Dada ainsi qu’aux écrits des surréalistes et des oulipiens. Une surprenante création de Pablo Picasso, la pièce Le désir attrapé par la queue, lue à Paris en 1944 avec Jean Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Michel Leyris et Picasso lui-même dans une mise en scène d’Albert Camus ! Une lecture bilingue du chef d’œuvre de Boris Vian, L’écume des jours est proposée, swinguée, grâce au saxophone de Kobi Salomon, au piano de Déborah Déry et à la basse de Menahem Welt.

Enfin, la dernière représentation du Festival reçoit la romancière Nathalie Azoulai pour une lecture de son dernier livre Titus n’aimait pas Bérénice, Prix Médicis 2015, un hommage passionné et fiévreux au grand dramaturge du dix-septième siècle français, Racine. Une lecture du texte original par Sylvie Testud, accompagne les voix habillées d’alexandrins des comédiennes Ola Shor, Helena Yaralova et Eli Gornstein. Une traduction inédite en hébreu du livre de Nathalie Azoulai et d’un florilège de monologues de Racine a été réalisée spécialement pour cette représentation particulière du Festival.

Le Festival Livres en scène est un prolongement inédit et original de la politique de promotion du livre menée par l’Institut français d’Israël. Inspiré de la tradition française et européenne des spectacles de lecture à voix haute, le Festival est devenu au fil de ses éditions un rendez-vous attendu par un public de plus en plus nombreux. Roselyne Déry, Attachée pour le livre et l’écrit près l’Ambassade de France est à l’origine de la création du festival en 2011. Elle continue d’en assurer la production et la direction artistique, associée depuis la création du festival à l’écrivain et traducteur Nir Ratzkovsky en qualité de Conseiller littéraire ; pour la seconde fois, l’écrivain, traducteur et dramaturge Emmanuel Pinto assure la mise en scène des représentations sur la scène du Cameri.

Partenaire historique du festival depuis la première édition de Livres en scène en 2011, le Festival est organisé en coopération avec le Théâtre Cameri de Tel Aviv.

Le Festival reçoit pour sa cinquième édition la coopération du Musée Janco-Dada d’Ein Hod, de l’Institut culturel roumain, et du collectif de la revue littéraire Continuum.

Lien utile