Lancement du premier volet du projet "Appui aux médias jordaniens"

Jordanie | Amman | Formation

-

Le premier volet du projet de professionnalisation des journalistes jordaniens, mis en œuvre par CFI en partenariat avec l’ UNESCO dans le cadre du projet Appui aux médias jordaniens financé par l’Union Européenne, a été lancé mi-juillet.

Il permet à deux grandes universités jordaniennes, Yarmouk University à Irbid et Middle East University (MEU) à Amman, d’adapter leur cursus de journalisme aux évolutions du secteur et aux nouveaux besoins des médias, en intégrant le modèle de l’UNESCO.

La réforme de l’enseignement supérieur en Jordanie permettra aux universités de choisir entre deux options : l’une plus académique pour accéder au doctorat et à la recherche, et l’autre davantage axée sur la pratique professionnelle. L’université de Yarmouk souhaite maintenir la formation académique, en introduisant des modules pratiques dans une section parallèle, tandis que la MEU opte pour un nouveau programme à 60 % pratique et 40 % théorique.

Taoufik Yacoub, professeur associé de Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI) à l’Université de La Manouba à Tunis, Hervé Denyons, directeur adjoint de l’ESJ PRO Montpellier, et Nicolas Sanson, responsable de projet à CFI, se sont rendus à Amman du 16 au 22 Juillet 2016 pour y rencontrer les comités scientifiques des deux universités.
Ces échanges permettront d’analyser les cursus existants et les besoins précis des universités en vue de la révision des programmes.

Actuellement l’université du Yarmouk regroupe 570 étudiants inscrits en journalisme ou radio/TV. Le personnel enseignant compte pour chaque département quatre à cinq professeurs et plusieurs professeurs adjoints, tous titulaires d’un doctorat. Le département média de la MEU rassemble pour 200 étudiants, principalement en radio/TV et journalisme. 600 anciens élèves travaillent aujourd’hui dans le Golfe et les pays arabes.

Cette première phase d’analyse permettra de concevoir de nouveaux cursus qui seront proposés aux comités scientifiques des universités en septembre pour y être discutés puis validés. La seconde phase, de septembre 2016 à mai 2017, est consacrée à la stratégie de mise en place de ces cursus, et la formation de formateurs pour les équipes pédagogiques des universités.

Le deuxième volet de ce projet, consacré à la formation professionnelle pour les journalistes en activité, débute mi-septembre 2016 avec l’analyse des besoins du secteur, la conception et la mise en place d’un programme de formations pratiques.

Liens utiles