L’Institut français d’Égypte soutient les initiatives de lutte contre les médicaments contrefaits, falsifiés ou non conformes

Égypte | Le Caire | Santé publique

-

L’ambassade de France en Égypte et l’Institut français d’Égypte ont organisé les 29 et 30 mai au Caire le 3e séminaire sur la propriété intellectuelle portant sur les médicaments contrefaits, falsifiés et non conformes.

Illust: L'Institut français, 3.4 Mo, 4912x2760
L’Institut français d’Égypte soutient les initiatives de lutte contre les médicaments contrefaits, falsifiés ou non conformes. Photo : DR

Deux colloques avaient déjà été organisés sur la propriété intellectuelle en mai 2014, "La protection juridique de la propriété intellectuelle : défis et enjeux actuels" et en décembre 2014 "L’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle dans le droit égyptien et français" au ministère de la Justice égyptien. Le colloque de cette année a été organisé en partenariat avec le ministère de la Santé et du bureau régional pour la Méditerranée orientale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’objectif de ces deux journées était de favoriser et développer les échanges entre les différents acteurs concernés, des juges aux médias, en passant par les pharmaciens, les entreprises pharmaceutiques, les agents des douanes, les responsables des ONG et des organisations internationales.

Tous ces intervenants et experts ont tenté de mesurer l’ampleur du phénomène des médicaments contrefaits, falsifiés et non conformes en Égypte et les conséquences de ce fléau. L’intervention d’agents du ministère de la Justice ont permis de faire le point sur les outils, notamment juridiques, pour lutter contre la contrefaçon de médicaments en Égypte. Il s’est également agi de partager l’expérience étrangère, en particulier française, en matière de lutte contre la contrefaçon pharmaceutique et de protection de la propriété intellectuelle, grâce notamment aux interventions de deux experts du ministère de la Justice et de l’ARS (Agence régionale de Santé) de Nancy.

A l’issue du séminaire, les intervenants et les experts invités ont proposé des recommandations sur l’amélioration de la lutte contre les médicaments contrefaits, falsifiés ou non confirmes en Égypte, à destination des législateurs égyptiens.

Illust: L'Institut français, 303.3 ko, 1224x687
L’Institut français d’Égypte soutient les initiatives de lutte contre les médicaments contrefaits, falsifiés ou non conformes. Photo : DR

Liens utiles