L’innovation sociale au cœur de l’édition 2016 de SafirLab

France | Paris | Innovation

-

Pour la 5ème édition de SafirLab, CFI et l’Institut français ont sélectionné une vingtaine de projets portés par de jeunes "acteurs du changement", engagés dans de nouvelles dynamiques sociales dans le monde arabe.

Ils viennent d’Égypte, de Jordanie, de Libye, du Maroc, de Tunisie, du Yémen et, depuis cette année aussi, d’Algérie, du Liban ou encore des Territoires palestiniens. Âgés de 20 à 30 ans, ces jeunes sont à l’origine d’initiatives porteuses d’espoir auprès de leur communauté, avec la volonté de contribuer à construire l’avenir de leur pays : création d’un webmagazine féminin participatif en Algérie ou d’un programme de promotion de la lecture au Maroc, élaboration d’un site web et d’une application d’accessibilité aux lieux publics pour les personnes en situation de handicap en Tunisie, création d’un festival de courts-métrages portant sur des thématiques sociales en Jordanie…

Accueillis à Paris du 30 octobre au 13 novembre 2016, ils ont enrichi leur réseau professionnel en alternant séances et ateliers collectifs dans trois langues de travail (le français, l’anglais et l’arabe), et tutorats personnalisés sur la conduite de projets, la recherche de financements, l’utilisation des médias sociaux, le media training, la prise de parole en public…

Rencontres et visites d’entreprises, d’associations, d’ONG, d’institutions culturelles ou de collectivités ont émaillé ce programme : Amnesty International, l’UNESCO, Bibliothèques sans frontières, France 24, Google Cultural Institute, Radio France…

Autres temps forts SafirLab : une entrevue avec Jean-Marc Borello, fondateur et président du Groupe SOS, ainsi qu’une rencontre avec Muhammad Yunus, économiste bangladais et prix Nobel de la paix en 2006.

L’innovation sociale était au cœur de cette nouvelle édition. Afin de poursuivre l’élan des précédentes sessions, le programme renforce sa dimension "accélérateur", en mettant à disposition des participants tous les leviers nécessaires pour mener à bien leur projet.

Parmi les projets retenus cette année

  • Warda (Algérie) : plateforme-web et espace pour le développement de l’engagement bénévole et associatif en faveur d’une citoyenneté active de la jeunesse.
  • Aflami (Jordanie) : création d’un festival de courts-métrages portant sur des thématiques sociales, réalisés par des jeunes qui ont suivi une courte formation sur la création cinématographique au préalable.
  • Active Citizen Programme (Libye) : aider et soutenir l’engagement citoyen de la jeunesse libyenne dans la sphère publique ou dans leur contribution à la société civile.
  • Bibliotram Qra Twsel (Maroc) : promotion de la lecture comme vecteur du développement social et culturel par l’installation de bibliothèques offrant des supports de lectures gratuits dans les tramways de Casablanca.
  • Plateforme d’expression (Cisjordanie) : création d’une plateforme au service des jeunes habitants des camps de réfugiés en Cisjordanie, favorisant l’expression, l’échange et les débats constructifs.
  • Leaders of Tomorrow (Tunisie) : création d’un club visant à sensibiliser les jeunes à la citoyenneté, leur permettant ensuite de l’exercer et de faire de la Tunisie une meilleure démocratie.

Liens utiles