Accès rapide :

La Glace et le Ciel, une première en Nouvelle-Zélande

La Glace et le Ciel a été projeté le 20 avril dans la capitale néozélandaise grâce à la collaboration entre l’Alliance française Wellington et la New Zealand Antarctic Society. L’événement a été un succès et a permis à de nombreux wellingtoniens de voir sur grand écran ce film français qui nous sensibilise aux changements climatiques.

Le documentaire réalisé par Luc Jacquet, qui a clôturé le festival de Cannes en 2015, a été diffusé pour la première fois en Nouvelle-Zélande mercredi 20 avril au soir. La date n’a pas été choisie au hasard puisque le 22 avril avait lieu le Jour de la Terre, au cours duquel a été signé l’accord de Paris, qui représente l’aboutissement des négociations menées lors de la COP21, pour lutter contre les changements climatiques.

Plus de 600 spectateurs ont pu assister à cet événement unique et gratuit car, pour l’occasion, trois salles prestigieuses avaient été réservées à Wellington, notamment le Soudings Theatre du célèbre musée Te Papa. Le film relate les travaux effectués par Claude Lorius en Antarctique qui ont permis de réaliser des avancées considérables dans l’étude du climat. Il a été suivi d’un débat animé par d’éminents spécialistes du sujet.

Par ailleurs, Arnold Heine, glaciologue Néo-Zélandais ayant collaboré avec Claude Lorius, a fait l’honneur de sa présence et a partagé son expérience au pôle Sud. Le film a beaucoup plu et a rappelé aux spectateurs qu’il est nécessaire d’agir dès aujourd’hui : "maintenant que vous savez, qu’allez-vous faire ?".

Lien utile



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017