Accès rapide :

Les présidents d’universités de France et d’Amérique centrale posent les premières pierres d’une coopération plus approfondie

Les 26 et 27 septembre, l’Institut français d’Amérique centrale (IFAC) en collaboration avec le Conseil National des Présidents d’université (CONARE) du Costa Rica ont organisé, à San José, une rencontre qui a réuni, pour la première fois, les présidents d’Université et directeurs d’écoles d’ingénieurs de France et d’Amérique centrale dans l’objectif de renforcer les liens académiques entre leurs institutions.

La rencontre, organisée sur deux jours, a permis de réunir environ 80 personnes dont 15 représentants d’institutions académiques et de recherche français, 20 acteurs académiques centraméricains mais aussi des acteurs institutionnels de l’éducation (le MENESR, la Ministre de l’Éducation publique du Costa Rica, le rectorat de l’académie de Lyon) et de la diplomatie française (les ambassadeurs de France au Costa Rica, Panama, Guatemala, Honduras et Nicaragua).

Durant cet événement, les participants ont analysé les problématiques de l’enseignement supérieur dans chacun des pays d’Amérique centrale mais ont aussi participé à des tables rondes sur les thématiques de la recherche, de la mobilité étudiante ou encore de la formation des enseignants.

Réunissant les différentes institutions responsables de la coopération universitaire en Amérique centrale et en France, la rencontre a également été le théâtre de plusieurs signatures d’accords bi ou multilatéraux :

  • une déclaration d’intention entre le MAEDI, le MENESR et le Ministère de l’enseignement public du Costa Rica pour le renforcement de la coopération éducative entre l’Académie de Lyon et le Ministère à travers la promotion de la langue du partenaire, le développement de partenariats entre établissements, une collaboration pour la formation continue de professeurs de langue ou le soutien au développement des sections européennes et bilingues de français.
  • une convention de reconnaissance mutuelle des diplômes et des périodes d’études de l’enseignement supérieur en vue d’une poursuite d’études dans le pays partenaire entre la Conférence des présidents d’universités de France, la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs et le Conseil des présidents d’Universités du Panama.
  • une convention de coopération entre le CONARE, le système national d’accréditation de l’enseignement supérieur (SINAES) et le Haut conseil de l’évaluation de la recherche et l’enseignement supérieur (HCERES) afin de permettre l’échange de bonnes pratiques dans le domaine de l’évaluation de la qualité (méthodologie, définition de politiques publiques, standards) mais aussi dans le domaine des systèmes d’accréditation.
  • une déclaration d’intention entre l’Ambassade de France et l’Université nationale autonome du Honduras pour la création d’un programme de financement de bourses de mobilité pour des étudiants de Master et de doctorat mais aussi des enseignants.
  • une déclaration d’intention entre l’Ambassade de France au Honduras et l’Université Nationale Autonome du Honduras relative à la création d’une chaire culturelle franco-hondurienne.

L’après midi du 27 septembre, a été consacrée à la préparation d’une feuille de route où une ambitieuse stratégie de renforcement de la coopération entre la France et l’Amérique centrale a été développée en concertation avec les participants au colloque. Les collaborations dans les domaines de la formation doctorale, la formation professionnelle, l’évaluation et l’accréditation institutionnelle ou encore la recherche scientifique vont être favorisées et renforcées.

Impulsée et pilotée par l’Institut français d’Amérique centrale , cette rencontre, qualifiée "d’inédite et novatrice" a permis de se rendre compte de l’intérêt mutuel des acteurs français et centraméricains pour l’approfondissement de leur coopération et a surtout permis d’en poser les premières pierres. Un nombre important de retombées sont attendues au cours des prochains mois.



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017