Danse hip-hop et arts numériques, Pixel en Israël !

Israël | Tel-Aviv | Danse

-

La compagnie Käfig, créée par le chorégraphe français Mourad Merzouki présente son fameux Pixel à Tel-Aviv, un spectacle de danse novateur mêlant la danse hip-hop et la vidéo numérique. Sept représentations exceptionnelles sont proposées au Herzliya Center for The Performing Arts entre le 14 et le 18 juin, avec le soutien de l’Institut français à Paris.

De retour en Israël

Mourad Merzouki et ses danseurs avaient déjà rencontré un immense succès en Israël avec le spectacle Agwa, présenté en février 2013. Ils reviennent en juin 2016 avec Pixel. Sur un plateau en trois dimensions où les corps des danseurs s’entremêlent avec des projections lumineuses, à la fois portés et entravées par elles, le spectateur est plongé dans un univers surprenant dans lequel il ne distingue plus le réel du virtuel. Mourad Merzouki, directeur du Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne, signe la direction artistique de ce spectacle dans lequel il combine les disciplines qui lui ont servi d’inspiration : danse, cirque, arts martiaux, et culture hip-hop.

Quand la danse rencontre les arts numériques

Pixel est né d’une rencontre, celle de Mourad Merzouki et de la Compagnie Adrien M / Claire B (Adrien Mondot et Claire Bardainne). Dans leur travail, Adrien et Claire mêlent étroitement arts numériques, sonores, jonglage et mouvement. Avec Mourad Merzouki, ils expérimentent dans Pixel l’apport de l’innovation technologique et de la vidéo interactive dans le mouvement. La danse et ces représentations immatérielles créées par Adrien et Claire se répondent, placent les danseurs dans un espace fait d’illusion.

Käfig : 20 ans d’existence, 2200 représentations dans une cinquantaine de pays

Mourad Merzouki vient de l’école du cirque qu’il intègre dès l’âge de 7 ans. Ses influences - les arts martiaux, la boxe, le cirque et le hip-hop - l’emmènent vers le monde de la danse. Il fonde la compagnie Käfig en 1996 (Käfig signifie cage en arabe) avec laquelle il créera de nombreux spectacles – Pas à pas, Dix versions, présenté au Festival de Berkshire aux États-Unis, Corps est graphique, Tricoté, Terrain vague, Récital. Dans Merekch Mouchkin – Y’a pas de problème et Agwa, il fait appel à des interprètes et danseurs étrangers. En 20 ans d’existence, la compagne Käfig a effectué plus de 2200 représentations dans une cinquantaine de pays. Le spectacle Pixel, par son originalité et son caractère innovant, a reçu un accueil exceptionnel dans le monde entier et créé l’événement dans l’univers de la danse contemporaine.

Des animations d’ateliers

En marge des représentations de Pixel, la compagnie Käfig anime le 14 juin un cycle d’ateliers de danse dans tout Israël auprès d’étudiants israéliens en breakdance et hip-hop. Ils font également partie du jury d’un concours de breakdance, Biboing – Herzliya Dance Challenge, organisé le 13 juin par la municipalité de Herzliya, avec les soutiens du ministère israélien des Affaires étrangères et de l’Institut français-Paris.

Illust: Pixel, par la compag, 128.7 ko, 600x399
Pixel, par la compagnie Käfig : un spectacle inédit mêlant danse et arts numériques. Photo : Laurent Philippe
Laurent Philippe

Liens utiles