Retour sur la 3ème édition du festival Marsatac en Équateur

Equateur | Quito | Concerts

Le 5 décembre, l’Alliance française de Quito a organisé la troisième édition du festival Marsatac, en partenariat avec la Ville, dans le cadre des Fêtes de Quito. Événement précurseur dans le pays, Marsatac met à l’honneur la scène électronique française et latino-américaine. Cette année les artistes français French 79 et Cotton Claw, le Colombien Quantic et des Équatoriens Nicola Cruz et Mina ont investi le centre culturel et sportif Cumandá et rassemblé plus de 7000 personnes.

Pour la troisième année consécutive, l’Alliance française a su convaincre la Mairie de Quito d’apporter son soutien et de faire perdurer un événement plébiscité par le public depuis une 1ère édition plus que réussie en novembre 2014. Quito a ainsi pu profiter de la présence des groupes français French 79 et Cotton Claw (à l’occasion de sa tournée en Colombie et Équateur) dont les venues ont été soutenues par l’Institut français dans le cadre du dispositif Fair/IF, du producteur britanico-colombien Quantic et des équatoriens Nicola Cruz et Mina.

Comme l’année passée, l’engouement préalable du public sur les réseaux sociaux (plus de 4500 participants intéressés sur Facebook) laissait présager le succès de l’événement proposé en entrée libre. Une heure avant le début des concerts, le public était déjà placé et malgré la pluie, le terrain de football couvert du centre culturel Cumandá s’est rapidement retrouvée bondée, avec une file d’attente pour pénétrer sous l’espace couvert qui n’a pas désemplie jusqu’à la fin de l’événement. En tout, ce sont plus de 7000 personnes, âgées majoritairement entre 16 et 40 ans, qui ont assisté aux concerts, soit 3000 spectateurs de plus que l’an passé.

Les deux groupes français, French 79 et Cotton Claw, ont par ailleurs participé à une rencontre avec le public et la presse équatorienne le jour de l’événement. L’occasion d’en découvrir plus sur les artistes et leur musique avant leur concert du soir même. Les médias équatoriens ont fortement relayé l’événement avec des articles dans les journaux nationaux El Comercio, La Hora et El Telégrafo mais aussi avec un court reportage sur la chaîne télévisée Teleamazonas ou encore avec des articles sur Internet.

Avec cette troisième édition, la version équatorienne du festival marseillais Marsatac confirme sa place en tant que premier événement massif à dimension internationale dédié aux musiques électroniques. En appuyant la venue de ce type d’événement en Équateur, l’Alliance française, et plus largement la France confirme sa position de tête de proue dans la diffusion et la promotion d’un secteur artistique moderne et innovant, répondant tout à fait à la nécessité de conquête de nouveaux publics.

Image Diaporama - Cotton Claw. Photo : Alliance française de (...)

Cotton Claw. Photo : Alliance française de Quito

Alliance Française de Quito

Image Diaporama - Mina - Marsatac Quito. Photo : Alliance (...)

Mina - Marsatac Quito. Photo : Alliance française de Quito

Alliance Française de Quito

Image Diaporama - Public de Marsatac Quito. Photo : Alliance (...)

Public de Marsatac Quito. Photo : Alliance française de Quito

Alliance Française de Quito

Image Diaporama - Quantic - Marsatac Quito. Photo : Alliance (...)

Quantic - Marsatac Quito. Photo : Alliance française de Quito

Alliance Française de Quito

Lien utile