Accès rapide :

Rugby : la Martinique, la République dominicaine et Haïti transforment l’essai

En appui des initiatives de rapprochement entre la République dominicaine et Haïti, l’ambassade de France à Saint Domingue et le comité de rugby de Martinique ont mis en place en décembre 2015 un fructueux programme de coopération sportive. A travers des formations et des entraînements communs, plusieurs dizaines de dirigeants de clubs, entraîneurs, arbitres, joueurs des deux pays se sont rencontrés, ont échangé et noué de vrais liens d’amitié. Le rugby a justement été mis à l’honneur lors du dernier festival sportif de la frontière (Jimaní, 21-24 juillet 2016) au cours duquel un protocole d’entente a été signé par les fédérations dominicaine et haïtienne, le comité de rugby de Martinique, l’ambassade de France et le ministère dominicain des sports. Retour sur une initiative qui démontre la capacité du sport à rapprocher les peuples.

Trois questions à Stéphane Lagache, cadre technique du comité territorial de rugby de Martinique, responsable des formations du programme

En quoi ont consisté vos missions en République dominicaine et quels étaient leurs objectifs ?

Il s’agit de missions de développement de la pratique du rugby et de formation des cadres de cette discipline. L’idée est de créer une relation solide entre les fédérations de rugby dominicaine, haïtienne et martiniquaise.

Ce projet a deux objectifs principaux. Premièrement, renforcer de la coopération et des échanges sportifs dans la Caraïbe. Deuxièmement, travailler à l’amélioration du niveau de rugby dans la région, au travers de la formation de cadres du rugby (arbitres, entraineurs, dirigeants de clubs) notamment sur le terrain avec de jeunes athlètes dominicains et haïtiens. Les deux objectifs se renforcent mutuellement, puisque l’amélioration du niveau de formation et de jeu passe par l’ouverture à l’international et le partage de compétences et d’expérience.

Pensez-vous que le rugby, au-delà d’une simple discipline sportive, puisse servir en tant qu’outil de rapprochement et de dialogue ?

Le rugby est un sport facilitant le rapprochement et la cohésion de par les valeurs qu’il promeut et qui sont essentielles pour être un bon joueur. A partir du moment où l’on revêt le maillot d’une équipe, les classes sociales et les différences s’estompent, laissant la place à l’esprit d’équipe et au jeu collectif. De plus le rugby inclut traditionnellement un moment de partage et de communion entre les équipes à l’issue de chaque match : après avoir combattu l’autre équipe avec honneur et fierté, cette « troisième mi-temps » est l’occasion d’un verre de l’amitié pour remercier l’adversaire, pour échanger et pour partager. Les valeurs intrinsèques au rugby incluent le goût de l’effort et du dépassement de soi, la solidarité, le fair-play, le respect de chacun. Ainsi, en enseignant le rugby, on n’apprend pas uniquement aux éducateurs et aux jeunes à pratiquer un sport, mais on leur inculque des valeurs.

Je crois que le sport en général et le rugby en particulier peuvent faciliter les échanges et le rapprochement entre les peuples. Nous avons réuni au cours de ce stage de rugby des joueurs et cadres dominicains et haïtiens, qui étaient mélangés en permanence, se sont entrainés ensemble, et ont joué au sein d’équipes mixtes. Le fait de pouvoir rassembler tous les participants autour du même plaisir, celui du ballon ovale, est pour moi source d’une grande fierté. De même, au cours des entrainements et des matchs, les filles et les garçons étaient séparés par niveau, mais pas par genre. Le rugby est un sport d’intégration, de fusion, et d’approfondissement des relations humaines.

Mes missions à Saint Domingue avaient enfin pour but de préparer le festival sportif de la frontière, qui rassemble chaque année des équipes haïtiennes et dominicaines au cours de diverses compétitions sportives dont le rugby. Ce festival illustre parfaitement ce que je disais sur le rugby en tant que vecteur de partage et d’inclusion, puisqu’il sera l’occasion de rassembler et de rapprocher des jeunes Dominicains et Haïtiens. Le président du comité territorial de rugby de Martinique y a d’ailleurs assisté cette année, pour réfléchir avec les représentants haïtiens et dominicains aux manières d’approfondir notre collaboration.

Quelles impressions retirez-vous de ce stage et quelles perspectives voyez-vous pour le rugby en République Dominicaine ? Pour les échanges sportifs dans la Caraïbe ?

Je parle peu espagnol mais je parle "rugby", et ce langage commun m’a permis de partager un moment privilégié avec les participants du stage. J’ai été obligé de remettre en question mes compétences pour répondre à leurs besoins, et évidement de m’adapter culturellement pour apprendre à les découvrir et construire des relations fortes. Un moment émouvant a été la participation de 200 enfants dominicains à des ateliers de découverte et d’initiation au rugby menés entre les entraineurs haïtiens et dominicains que j’avais formés. Cela a permis de sensibiliser ces enfants au rugby, ce qui est un premier pas vers la mise en place d’écoles de rugby et d’une filière de formation avancée voire professionnelle. En effet, à terme, notre travail devrait permettre de structurer et d’organiser le secteur rugby en République Dominicaine, avec pour objectif la participation à des compétitions internationales de haut niveau, telles que le Carribbean Rugby Championship organisé par l’organisme Rugby Americas North, voire même les Jeux Olympiques en rugby à 7 de 2020 ou de 2024 !

Je suis également optimiste quant au renforcement des échanges liés au rugby dans les Caraïbes. Par exemple, dans le cadre de la préparation des jeux de la Caraïbe (novembre 2016) à la Barbade, des tournois ouverts à la participation de différents pays dans la région seront organisés. Ces tournois permettront aux pays participants, dont la République Dominicaine et Haïti, de s’évaluer, de s’améliorer, et d’être plus performants.

A l’issue de l’interview, Stéphane Lagache a tenu à remercier chaleureusement les personnes qui ont partagé du temps avec lui pendant la durée de son séjour, l’ambassade de France qui a permis la mise en œuvre de sa mission, la fédération de rugby dominicaine qui lui a ouvert ses portes, la fédération de rugby haïtienne, et enfin son ami et traducteur Darell Muzac.

Propos recueillis par Ingrid Munch.

  • Image Diaporama - Entraînement mixte au centre olympique de (...)

    Entraînement mixte au centre olympique de Saint Domingue. Photo : Ingrid Munch

  • Image Diaporama - Formation théorique des cadres (entraîneurs, (...)

    Formation théorique des cadres (entraîneurs, arbitres, dirigeants de clubs) dominicains et haïtiens. Photo : Ingrid Munch

  • Image Diaporama - Stéphane Lagache entouré des dirigeants des (...)

    Stéphane Lagache entouré des dirigeants des fédérations dominicaine et haïtienne de rugby après une journée d’entraînement. Photo : Fédération dominicaine de rugby

  • Image Diaporama - Rugby : la Martinique, la République dominicaine

    Rugby : la Martinique, la République dominicaine et Haïti transforment l’essai. Photo : DR

Liens utiles



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017