Accès rapide :

Séminaire sur la transition énergétique en Jordanie

Le 19 novembre 2014, l’Institut français de Jordanie, en collaboration avec la Royal Scientific Society (RSS), et dans le cadre de la Semaine française (16-23 novembre) a organisé un séminaire dédié au thème de la transition énergétique. Ce séminaire, tenu dans les locaux de la RSS, a mobilisé de nombreux acteurs jordaniens et français impliqués dans le domaine des énergies renouvelables. Cette journée fut l’occasion de rencontres et d’échanges mais aussi de faire le point sur les avancées dans ce domaines. Cette rencontre était soutenue par le Fonds d’Alembert de l’Institut français.

La Jordanie est l’un des pays au monde les plus dépendants de l’extérieur au plan énergétique, important 95% de son énergie. La situation régionale instable, notamment en Égypte, place le Royaume face à une des plus graves crises énergétiques de son histoire, doublée d’une crise environnementale et financière. Il en résulte une prise de conscience rapide de la nécessité d’une nouvelle donne énergétique incluant également les sources renouvelables mais aussi l’efficacité énergétique. D’ores et déjà, le gouvernement lance des appels à manifestations d’intérêt pour développer celle-ci, avec l’objectif de passer de 1% aujourd’hui à 10% du mix énergétique d’ici 2020. Des campagnes de sensibilisation du public sont également promues. Alors que s’est achevé le grand débat sur la transition énergétique et que l’Assemblée nationale vient d’adopter le 14 octobre 2014, le projet de loi relatif à la transition énergétique, la France contribue à cet effort jordanien, à travers son aide au développement, par le canal de l’AFD, et par ses entreprises puisqu’elle est de loin le 1er investisseur en Jordanie.

Dans ce contexte, et grâce au soutien du programme Fonds d’Alembert, l’Institut français de Jordanie et la Royal Scientific Society ont créé les circonstances en organisant une journée de séminaire pour que les acteurs de la société civile jordanienne et du secteur privé, ainsi que les cadres administratifs jordaniens et des experts français puissent se rencontrer, créer des liens, et échanger sur les dernières avancées en matière de transition énergétique. L’institut a fait appel à des experts français spécialisés afin de venir partager leur expérience et connaissance dans ces domaines : Marc Benmarraze, président directeur général de SOLAR EUROMED, Cédric Philibert de l’Agence Internationale pour les Energies (AIE) et Jacqueline Sayegh de l’entreprise SHNEIDER ELECTRIC.

L’atelier s’est ouvert par les discours de Walid Shahin, directeur de la Royal Scientific Society, de l’Ambassadrice de France en Jordanie Caroline Dumas, et de Ghaleb Maabrah, secrétaire général du ministère de l’énergie en Jordanie. De nombreux intervenants jordaniens et français sont venus présenter leurs initiatives et l’avancée de leurs projets : Dr. Basim Saleh, CEO de Philadelphia Solar, Dr. Jamal Othman spécialiste en énergie et professeur, Dr. Fawwaz Alkarmi, assistant secrétaire général pour le Conseil Supérieur de la science et de l’énergie, ainsi que Dr. Walid Shahin, directeur du NERC – RSS.

A l’issue de ce séminaire et des nombreux débats, la Royal Scientific Society a formulé le vœu d’organiser un sommet national sur la transition énergétique rassemblant aussi bien les experts du secteur privés et de la société civile que les acteurs gouvernementaux jordaniens. Ce sommet serait l’occasion de mettre sur table les différents enjeux auxquels la Jordanie doit faire face et de proposer un plan d’action sur le long terme qui permettrait d’avancer considérablement sur le dossier des énergies renouvelables au niveau national.

Lien utile



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017