Accès rapide :

L’expédition Tara Pacific ou comprendre les océans face au changement climatique

Plus de 300 personnes sont venues écouter Eric Karsenti et partager leurs réflexions et leurs préoccupations sur l’avenir des océans, lors de la conférence organisée par l’Institut français du Chili et l’Université du Chili le 9 septembre.

100 jours après le départ de son port d’attache à Lorient pour l’expédition Tara Pacific, le voilier a atteint les eaux chiliennes le 1er septembre. Cet événement a été l’occasion pour ce poste d’accueillir, du 3 au 9 septembre, des membres de la Fondation Tara Expéditions dont Eric Karsenti (médaille d’Or du CNRS en 2015 et directeur scientifique de l’expédition Tara Océans) et Andre Abreu, responsable Climat et Environnement de la fondation.

Le passage du voilier à Santiago a donné lieu à des rencontres scientifiques et politiques, ainsi qu’à un séminaire à l’attention d’un public varié (politiques, chercheurs, étudiants, entrepreneurs, scolaires, grand public).

La visite du voilier Tara et de son équipage a rencontré un grand succès au Chili, manifesté par des visites d’écoliers sur le bateau, et par la présence de nombreux étudiants lors de la conférence de présentation des résultats des recherche effectuées par l’équipe scientifique du navire.

L’expédition Tara va permettre une coopération scientifique bilatérale et régionale particulièrement riche et prometteuse

La masse récoltée des échantillons (plus de 35.000) et données (40 millions de gènes identifiés), de grande qualité et hautement structurée, permettra d’effectuer des recherches très variées sur l’écosystème planctonique global de notre planète.

Dans ce contexte, l’une des composante du projet "Plancton océanique, Climat et développement", soutenu par le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), se concentre sur la coopération scientifique avec 9 laboratoires (dont 4 au Chili) avec 3 pays de la région : Chili, Argentine et Brésil.

Basée sur des collaborations existantes, le projet avec le Chili repose sur le recrutement conjoint, entre les laboratoires membres du consortium de Tara Océans, de l’Université du Chili - UChile (à Santiago) et de l’Université de Concepcion - UdeC (au sud du pays), de postdoctorants chiliens qui développeront des projets de recherche en France, acquérant de nouvelles compétences qu’ils pourront transmettre à leur retour au Chili.

Des projets complémentaires sont portés par les membres de l’expédition Tara Océans avec des partenaires brésiliens (FAPESP, USP) et argentins (UBA, CONICET).

Les discussions avec l’équipe de Tara ont permis de mettre en valeur la nécessaire coordination à niveau régional pour le meilleur traitement des données existantes et surtout pour affiner les données en effectuant, de façon coordonnée, de nouveaux prélèvements sur les côtes sud-américaines.

Aussi, et comme prévu dans le projet FFEM initial, une réunion régionale de Tara Océans et de ses partenaires sud-américains devrait se tenir à Concepcion au cours du mois de septembre 2017, en marge de la quatrième édition de la conférence internationale IMPAC sur les aires marines protégées*, portée par le ministère chilien de l’environnement.

* IMPAC - La 4ème édition de la conférence internationale sur les aires marines protégées aura lieu du 4 au 8 septembre 2017 à La Serena (nord du Chili).

Liens utiles



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017