Retour sur le festival international de Jazz de Port-au-Prince

Haïti | Port-au-Prince

Le Festival international de Jazz de Port-au-prince a fêté ses 12 ans en janvier 2018. Partenaires de la première heure de cet évènement culturel incontournable, l’Ambassade de France et l’Institut français en Haïti se sont associés cette année à leurs amis de l’Ambassade de Suisse pour y inviter le célèbre trompettiste franco-suisse Erik Truffaz.

Du 20 au 27 janvier 2018 s’est tenue à Port-au-Prince la 12ème édition du Festival International de Jazz de la capitale. Il s’agit du rendez-vous musical incontournable de l’année en Haïti, organisé par deux grands professionnels haïtiens : Milena Sandler et Joël Widmaier, de la Fondation Haïti Jazz.

Partenaires de l’événement depuis ses débuts, il y a 12 ans, l’Ambassade de France à Port-au-Prince et l’Institut Français en Haïti y ont proposé cette année - en partenariat inédit avec l’Ambassade de Suisse - trois concerts du trompettiste français Erik Truffaz et de son quartet franco-suisse (Christophe Chambet à la basse, Arthur Hnatek à la batterie, Benoît Corboz aux claviers) du 20 au 26 janvier 2018.

Le célèbre trompettiste franco-suisse a découvert le jazz à travers les musiques de Miles Davis dont il s’inspire fortement en y ajoutant une touche personnelle. Sa musique est un métissage de genres, électro et jazz fusion. Avec sa sonorité feutrée, Erik Truffaz donne une couleur inimitable à sa musique. Il a collaboré avec Tigran Hamasyan, John Patitucci ou encore Shai Maestro.

Erik Truffaz s’est ainsi produit lors du concert d’ouverture du Festival à l’hôtel Karibé devant une audience très nombreuses (plus de 800 personnes) ; il a ensuite donné un second concert à l’Alliance Française de Jacmel et enfin un troisième concert à l’Institut Français en Haïti : ces deux établissements ont également fait le plein pour l’occasion (250 personnes à Jacmel, 450 à Port-au-Prince).

Avant chaque date, Erik Truffaz a rencontré de jeunes musiciens haïtiens pour des ateliers et master classes, restituant même sur scène à l’Institut français en Ha¨ïti quelques morceaux partagés avec des tambourineurs haïtiens et une chanteuse haïtienne, Jehyna Sahyeir, pour un résultat qui a enchanté le public.

Ces rencontres ont été rendues possibles à Port-au-Prince grâce à un programme de soutien aux jeunes talents musicaux financé par l’Institut français Paris depuis 2015 afin de laisser une trace durable en Haïti en terme de formation musicale.