Inauguration de la Maison de la Jeunesse et de l’Innovation à Ouagadougou

Burkina Faso | Ouagadougou

Vendredi 19 octobre, à Ouagadougou, la Maison de la jeunesse et de l’innovation a été inaugurée par Jean-Yves Le Drian et Alpha Barry, ministres des Affaires étrangères français et burkinabè. Un lieu baptisé « La Ruche » pour son bourdonnement d’initiatives et de vitalité dans lequel l’Espace Volontariats de France Volontaires a trouvé sa place.

Sous l’impulsion du président de la République française, Emmanuel Macron, les ministres burkinabè et français des Affaires étrangères, Alpha Barry et Jean-Yves Le Drian ont ouvert les portes de La Ruche à la jeunesse.

A l’occasion de sa venue en novembre 2017, le président de la République française avait évoqué ce projet comme étant « le point d’entrée de la mobilité croisée, qui serait accessible à tous, en plein cœur de Ouagadougou. [La maison de la jeunesse et de l’Innovation] rassemblerait toutes initiatives à destination de la jeunesse et permettrait non seulement de l’accueillir mais de réussir, d’étudier, de faire, d’entreprendre, de s’informer, de se projeter vers le reste du monde ».

Alpha Barry, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération confirme l’importance de la jeunesse, pierre angulaire des politiques publiques, pour son rôle à jouer dans les défis à relever. La maison de la jeunesse pour l’innovation, est dit-il : une école en soi. Une école mais aussi « un lieu de brassage, d’ouverture au monde ».

Illust: Inauguration de (...), 88.5 ko, 1200x600
Inauguration de La Ruche à Ouagadougou par JY. Le Drian et A. Barry © France Volontaires

La Ruche se veut le lieu où la créativité s’exprime, l’innovation est au rendez-vous, l’imagination provoque des initiatives diverses. Il doit faciliter les rencontres entre les organismes de recherche, les entreprises, les associations, mais aussi les étudiants, les innovateurs, les incubateurs, les financeurs et les artistes.
Quatre acteurs d’accompagnement, que ce soit dans un parcours scolaire, professionnel ou citoyen, y trouvent naturellement leur place : L’Institut de Recherche pour le Développement, Campus France, Canal France international et France Volontaires :

  1. Campus France, qui accompagne les étudiants burkinabè dans leurs démarches d’études en France (1 200 étudiants en 2017).
  2. Le campus de l’innovation de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), qui y développera certaines de ses activités de recherche scientifique où innovation et entreprenariat se rencontrent.
  3. Canal France international (CFI), l’agence française de coopération dans le domaine des médias, soutien de la presse libre, notamment après l’insurrection de 2014 (programme Faso-médias).
  4. France Volontaires, qui pourra chaque année recevoir 800 volontaires, dans des conditions privilégiées et sécurisées.

La coopération entre la France et le Burkina Faso a toujours été dense, riche et diversifiée. Après la visite du président Macron au Burkina Faso, c’est le président Kaboré, qui se rendra à Paris fin 2018. Jacques Godfrain, président de France Volontaires invite désormais la jeunesse burkinabé et française à se renseigner sur les différentes possibilités de mobilité internationale auprès de l’Espace Volontariats, dont les portes seront toujours ouvertes à La Ruche.