Le volontariat face au défi de l’éducation de qualité, pour tous, d’ici 2030

Sénégal | Dakar

-

A l’occasion de la Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation, co-présidée par le Président de la République Française, Emmanuel Macron, et le Président de la République du Sénégal, Macky Sall, France Volontaires rappelle l’importance du volontariat pour relever le défi de l’accès de tous à une éducation inclusive, équitable et de qualité à l’horizon 2030.

Les participants et notamment les dirigeants du monde entier qui se retrouveront à Dakar au Sénégal, les 1er et 2 février 2018 afin de dynamiser le financement de l’éducation de millions d’enfants, se doivent de reconnaître à l’engagement citoyen sa juste place pour que soient pris et tenus des engagements à la hauteur de l’enjeu. Le volontariat, c’est avant tout un état d’esprit qui s’incarne dans un engagement utile et responsable, au service de l’intérêt général et d’objectifs de développement durable devenus universels. Lors du Sommet mondial sur l’éducation, intitulé « Un investissement pour l’avenir », la société civile fera entendre la voix d’une vaste mobilisation citoyenne qui, au local comme à l’international, permet de maintenir l’investissement dans l’éducation au rang de priorité absolue. Par ailleurs en marge du sommet, la représentation de France Volontaires au Sénégal participera au forum E Education organisé par l’ambassade de France à l’Institut Français de Dakar, le 3 février 2018.

Le volontariat, c’est surtout un puissant levier pour atteindre l’ensemble des progrès à opérer en matière d’éducation. Complémentaires des politiques publiques et des indispensables investissements financiers attendus de la Conférence de Dakar, toutes les formes d’engagements volontaires et solidaires en faveur de l’éducation sont à encourager.

JPEG - 302.7 ko

L’éducation est plus que jamais l’affaire de tous. En témoigne la récente étude Opinionway réalisée en décembre 2017 pour France Volontaires et Courrier International, qui révèle que « les aspirants à un engagement solidaire à l’international seraient prêts à s’engager avant tout dans des missions concernant l’accès à l’éducation (91%) »[3]. En 2015, 35 % des volontaires internationaux[1] se sont engagés dans des missions d’éducation, d’animation, et de formation[2].

Des milliers de volontaires œuvrent partout dans le monde. « L’éducation, c’est préparer le pays de demain » analyse Aymeric, Volontaire de Solidarité Internationale, en République du Congo. Envoyé par la Délégation catholique pour la Coopération (DCC), Aymeric effectue sa mission au sein de l’Ecole Spéciale de Brazzaville : « Je suis volontaire pour que cette Ecole puisse continuer à exister en donnant une chance à chacun de ses enfants pour qu’il puisse au mieux s’insérer dans la société. L’Ecole Spéciale éduque et forme gratuitement tous les enfants et les jeunes exclus du système classique, quel que soit leur passif, leur retard ou leur handicap. Elle s’adresse aux plus démunis de la société congolaise, il n’existe aucune autre structure de ce type pour accueillir ces enfants à Brazzaville. »

A la croisée de la solidarité, du développement et de la citoyenneté, le volontariat a été reconnu par les Nations unies dans le cadre de l’Agenda 2030 comme « un moyen puissant et transversal de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable ». Pour preuve, du 29 janvier au 2 février, en amont de la Conférence, France Volontaires valorisera les actions d’autres volontaires, qui œuvrent tous les jours pour atteindre l’Objectif de développement durable (ODD) n°4, dédié à l’éducation.

L’objectif de la rencontre : augmenter de façon conséquente le financement mondial de l’éducation afin d’atteindre l’ODD 4. Un accroissement de 2 milliards de dollars par an d’ici à 2020, conformément à la recommandation de la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives, est donc nécessaire ; soit 3,1 milliards de dollars pour les pays donateurs. La Coalition Education a lancé un appel à une contribution française de 300 millions de dollars sur la période 2018-2020. Asmae, les Céméa, le Gref, Handicap International, La Ligue de l’Enseignement, Solidarité Laïque, autant de membres de France Volontaires que de la Coalition Education attendent des engagements forts de ce sommet afin d’être à la hauteur des enjeux.