Mégalithes du Sénégal et de Gambie : l’Alliance française de Kaolack au service de la valorisation du patrimoine

Sénégal | Kaolack

10 ans de recherches archéologiques concernant la nécropole de Wanar, à près d’une heure de Kaolack, c’est ce que met en lumière l’exposition sur les sites mégalithiques du Sénégal et de Gambie présentée pour la première fois à l’Alliance française de Kaolack. Encore trop méconnu, ce patrimoine est désormais rendu accessible au plus grand nombre grâce à cet événement scientifique fruit d’une collaboration entre l’IFAN et l’UMR 6566 du CNRS avec le soutien de la Direction du Patrimoine, de l’UNESCO et du ministère des Affaires étrangères.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO au même titre que Sine Ngayène, Wanar, Wassu et Kerbatch, le site de Wanar se singularise par sa forte densité en pierres-lyres, monolithes sans équivalent en Afrique. Avec ses 21 cercles de pierre, sa carrière d’extraction adjacente, cette nécropole passionne l’équipe franco-sénégalaise dirigée par Hamady Bocoum, chercheur à l’IFAN et directeur du Musée des Civilisations Noires et Luc Laporte, directeur de recherche au sein de l’UMR 6566, tous deux déterminés à partager leurs découvertes avec les populations locales avant de les faire connaître de façon plus large.

C’est ainsi que la visite de l’exposition et du site lui-même ainsi que la conférence animée par les chercheurs ont été l’occasion de questionnements, d’échanges d’hypothèses, autour de cette civilisation disparue dont la complexité des pratiques sépulcrales et commémoratives est mise à jour. Approximativement datés entre 700 et 1500 de notre ère, ces monuments sans comparaison en Afrique de l’Ouest conservent leur part de mystère, peu à peu levé grâce aux avancées de l’équipe internationale mobilisée autour de ces fouilles.

L’engouement pour ces cercles mégalithiques est palpable : conscient des enjeux d’un tel événement dans le Sine Saloum, l’ensemble des autorités locales de Kaolack mais aussi de Kaffrine ou de Mabo proches des sites ont tenu à participer au vernissage et à la conférence animée par l’équipe franco-sénégalaise ; si le soir était consacré à la célébration du patrimoine immatériel avec musique sérère et tassou, le lendemain c’est directement sur le site de Wanar que se sont retrouvés de nombreux curieux venus à la rencontre des archéologues. Ils seront suivis, une semaine plus tard par une cinquantaine d’élèves de 11 établissements de la ville désireux de mieux connaître leur patrimoine.

Entendant contribuer à la connaissance de ces sites qui représentent une référence historique fondamentale pour le Sénégal et la Gambie, l’Alliance française de Kaolack compte accueillir du 4 novembre au 2 décembre 2017, quelques milliers de visiteurs de la ville et de la région à cette exposition, avant qu’elle ne parcoure l’ensemble du pays et ne traverse les frontières.

En savoir plus :
Fouilles

Alliance française de Kaolack
Site : www.afkaolack.org
Page Fb : https://www.facebook.com/AllianceFrancaiseDeKaolack/
Instagram : https://www.instagram.com/alliancefrancaisekaolack/

L’UNESCO en Afrique de l’Ouest http://www.unesco.org/new/fr/dakar/home/