Retour de mission : L’expertise du laboratoire Géosciences Montpellier au Chili !

Une équipe du laboratoire Géosciences Montpellier (CNRS, U.Montpellier, U.Antilles-Guyane) était en mission au Chili en tant que coordinateur du thème paléo-hydrologie d’un projet FONDECYT. Les experts du laboratoire français ont apporté leurs compétences en géochimie, géochronologie, sédimentologie et une expertise de carottage sur le terrain.

Une équipe du laboratoire Géosciences Montpellier (CNRS, U.Montpellier, U.Antilles-Guyane) était en mission au Chili en tant que coordinateur du thème paléo-hydrologie d’un projet FONDECYT. Les experts du laboratoire français ont apporté leurs compétences en géochimie, géochronologie, sédimentologie et une expertise de carottage sur le terrain.
Le projet Fondecyt a débuté en 2015 et associe quatre partenaires : l’Universidad Catolica del Norte (Chili), le COPAS (Chili), le CEAZA (Chili) et Géosciences Montpellier. Son objectif est de reconstituer l’évolution paléoclimatique Holocène de la région de Coquimbo à partir de l’étude d’archives sédimentaires marines et continentales (étude du continuum Terre-Mer). Cette région est stratégique puisqu’elle est à la frontière entre le désert d’Atacama au Nord (le désert le plus sec au monde) et la zone la plus humide de l’hémisphère au Sud. Elle est aussi très fortement influencée par le phénomène El Niño (ou ENSO).