Succès de la 1ère édition de Lire en fête à Kaolack

Près de 1300 participants ont fêté le livre et la lecture du 18 au 21 avril 2018 à l’Alliance française de Kaolack au Sénégal (AFK). Rencontres, débats, ateliers et concours pour un objectif : donner le goût du livre et de la lecture, en ciblant tout particulièrement la jeunesse.

Evénement phare du programme des 30 ans de l’AFK, cette première édition de Lire en fête à Kaolack s’est voulue avant tout occasion de partage et d’échanges conviviaux entre auteurs et lecteurs, mais aussi de réflexion sur l’écriture, les nouveaux modes de lecture et les pratiques éditoriales en cours sur le continent.

Quelques figures de la littérature sénégalaise contemporaine ont répondu à l’appel : Sokhna Benga, Rahmatou Seck Samb, Mamadou Samb, Fabrizio Terenzio, Jules Ndotty ou Andrée-Marie Diagne-Bonané, tous convaincus de la nécessaire impulsion à donner à la lecture. Que ce soit à la médiathèque de l’Alliance ou dans les lycées de la ville, ils ont pu échanger avec de nombreux jeunes désormais impatients de découvrir leurs œuvres et les arcanes de l’écriture.
Les débats auront, quant à eux, exploré des territoires variés, allant de la lecture à l’heure du numérique aux femmes en écriture, tout en questionnant la politique éditoriale en Afrique. Ont pu être présentées, à cette occasion, des plateformes innovantes : Culturethèque, déjà familière aux passants des Alliances et Instituts, mais aussi NENA (Nouvelles éditions numériques africaines) ou Walden, plateforme immersive et interactive, qui offre une expérience ludique de la littérature, où l’on espère retrouver bientôt des auteurs sénégalais.

Et parce que le goût de la lecture se partage très tôt, l’Alliance française de Kaolack a ouvert cette fête sur le lancement des Valises à lire, destinées à circuler d’école en école. Soutenue par la Librairie des 4 Vents de Dakar, cette initiative garantit un accès plus large au livre là où il est aussi rare qu’essentiel. Conscient du rôle capital de la lecture dans l’épanouissement, l’accès aux connaissances et le développement de l’esprit critique, l’ensemble des instances éducatives de la région était aux côtés de l’Alliance pour présenter la Valise à lire aux enfants et à leurs parents.
Ecouter lire : un moyen de partager ce plaisir a priori silencieux et individuel, l’objet du concours de lecture à voix haute programmé en clôture de cette première édition. Près de 30 participants de 10 à 40 ans ont prêté leur voix au jeu, faisant résonner les mots de Fatou Diagne Sène, Cheikh Hamidou Kane, Senghor, Nafissatou Diallo, Ferdinand Oyono ou encore Senghor.
A voir le nombre de jeunes qui affluent à la bibliothèque et se plongent dans la lecture, le pari est réussi. Reste à pérenniser cette fête et à l’ouvrir à des auteurs d’autres horizons.

Alliance française de Kaolack
La page Facebook de l’AFK
Walden
NENA
Culturethèque